Photo parc de Ben Aknoun
La société chinoise CCEG, devait lancer les travaux de rénovation du parc de Ben Aknoun à partir du mois de janvier dernier.

Le grand projet de rénovation du parc zoologique et de loisirs de Ben Aknoun (Alger) est visiblement compromis. Les travaux censés être lancés en janvier dernier n’ont toujours pas démarré et personne n’en connait les raisons.

D’après une source proche de la Société d’investissement hôtelier (SIH) qui a pris en main le parc dès le début de l’année en cours, la société chinoises CCEG chargée de réaliser le projet n’a fait que démolir une partie d’un mur d’enceinte en prévision du lancement des travaux.

« La société CCEG devait lancer les travaux exactement le 23 janvier dernier, date de la signature du décret qui a fait passer le parc sous la tutelle du Premier ministère après avoir longtemps relevé du ministère de l’Agriculture. La direction de la société a annoncé, ensuite, le début des travaux pour le mois de mai mais rien n’a été fait jusqu’à aujourd’hui», explique notre source.

Afin de connaître les motifs de ces retards, Maghreb Émergent a tenté d’entrer en contact avec la société CCEG, mais sans succès. Le fait est que le grand projet de modernisation du parc de Ben Aknoun qui devait s’étaler sur 30 mois a déjà perdu un semestre.

Au parc de Ben Aknoun le doute s’est déjà installé au sujet du  projet en prévision duquel certains employés ont bénéficié d’une retraite anticipée. « Un responsable de la SIH a dit aux employés, il y a quelques semaines, que le projet subissait des blocages. Mais quelques jours plus tard, il est revenu pour dire que le chantier allait démarrer prochainement », indique un employé du parc.

Il y a lieu de signaler qu’au mois de mai dernier, la Gendarmerie nationale a mené une enquête au niveau des résidences de Moretti et de Club des pins, gérées par la SIH. Une enquête vertement critiquée par Hamid Melzi, patron de la SIH.

Pour rappel, le projet du nouveau parc de Ben Aknoun prévoit, entre autres, la rénovation des hôtels Moncada et le Mouflon d’or qui se trouvent dans l’enceinte du parc.

Il est également question de remplacer les équipements de la partie attraction par des machines aux normes européennes en plus de la mise en place d’un jardin botanique et de l’ouverture de restaurants assurant 50.000 repas par jour.

Le parc de Ben Aknoun a été ouvert en 1982. Il s’étend sur 304 hectares.