Ce mouvement qui constitue un précédent dans l’histoire de l’Algérie indépendante, sera sanctionné par une action d’envergure. Une marche dans les rues de la capitale est l’une des options qui commencent  à prendre forme.

Les choses s’accélèrent du côté des magistrats. Pas moins d’un quart des juges du pays affichent publiquement leur soutien au mouvement populaire revendiquant le départ du régime. Selon une source sûre, plus de 1000 juges sur les 4000 que compte la justice algérienne ont pris une position claire en faveur de la révolte populaire. Des actions coordonnées sont en cours pour convaincre le maximum de magistrats d’adhérer au mouvement. « Des magistrats issus de toutes les cours de justice du pays travaillent depuis quelques jours, pour briser le mur de la peur et faire adhérer massivement les juges au mouvement populaire », indique une source proche du club des magistrats.

D’après notre source, « la liste des magistrats « rebelles  ne cesse de s’allonger quotidiennement. Une adhésion massive au mouvement n’est pas écarter au cours de la semaine prochaine », note-t-elle.

Ce mouvement qui constitue un précédent dans l’histoire de l’Algérie indépendante, sera sanctionné par une action d’envergure. Une marche dans les rues de la capitale est l’une des options qui commencent  à prendre forme.