L’objectif de  cette initiative est de penser l’organisation et le fonctionnement de l’État et de la République dans sa globalité.

Le président du Rassemblement pour la culture et la démocratie  (RCD), Mohcine  Belabbes a lancé un appel aux partis de l’opposition et à  la société civile pour se concerter en vue d’aller à une mobilisation citoyenne en faveur de la construction d’un rapport de force pour un nouveau départ.

 » Le Conseil national du RCD a décidé d’instruire ses structures régionales et locales pour afficher leur disponibilité à la discussion avec des  militants politiques, syndicaux, associatifs et des citoyens désirant s’investir dans la mise en place d’espace de concertation  pour une mobilisation citoyenne en faveur de la construction d’un rapport de force pour un nouveau départ », a noté Mohcine Belabbes qui intervenait au forum du quotidien liberté . 

D’après lui, l’objectif de  cette initiative est de penser l’organisation et le fonctionnement de l’État et de la République dans sa globalité pour sortir des crises « cycliques que vit le pays depuis son indépendance ».
Il a notamment souligné que pour le  RCD, l’heure n’était pas à l’engagement dans des processus électoraux « joués d’avance mais à l’ouverture d’un dialogue courageux ». 
Pour lui, il n’y a pas d’élections le 18 avril prochain mais la désignation d’un chef d’État. « On ne participe pas mais on ne boycotte pas non plus. On appelle cela boycott lorsqu’il s’agit d’une élection. Actuellement nous sommes face à une désignation »,  a martelé l’invité du forum. 
 » Les résultats de ces rencontres et des échanges exploratoires feront l’objet d’une première évaluation qui aura lieu avant la date du 18 avril 2019″, a expliqué Belabbes. 
Par ailleurs, le président du  RCD a reproché au candidat à la candidature, Ali Ghediri d’avoir critiqué l’opposition en disant qu’elle a échoué et que c’est une opposition de salons.   » Si nous, nous étions dans des salons, il était où lui ?  » S’est interrogé Belabbes.   » Parfois je me pose la question si c’est un général, les généraux sont opérationnels, utilisent la stratégie et la tactique mais lui, n’a pas essayé de gagner l’opposition », a répondu le chef du parti.