« La candidature du président Abdelaziz Bouteflika pour un nouveau mandat était une énorme erreur », avait déclaré le porte-parole du RND, sur la chaîne de télévision El Bilad.

Le Rassemblement national démocratique (RND) a rendu public un communiqué, cet après-midi, pour contredire les dernières déclarations de son porte-parole, Seddik Chihab qui avait critiqué la candidature de Bouteflika pour un cinquième mandat.

Dans son communiqué, le RND assure que Seddik Chihab qui intervenait sur une chaîne de télévision privée a  « répondu sous le coup de l’émotion s’éloignant du propos de son intervention ». Le communiqué précise que le débat qui se tenait sur le plateau de la chaîne de télévision était « parfois orienté et provoquant », d’où la réaction du représentant du RND.

Le parti assure, en outre, que ses véritables positions ont été exprimées dans la lettre que son secrétaire général, Ahmed Ouyahia, avait adressée à la base de cette formation politique le 17 mars courant. Pour le RND, cette lettre reflète sa « position vis-à-vis du mouvement populaire et sa fidélité au président de la République ».

En d’autres termes, pour le RND, les dernières déclarations de Seddik Chihab ne sont pas à prendre en compte. « La candidature du président Abdelaziz Bouteflika pour un nouveau mandat était une énorme erreur », avait déclaré le porte-parole du RND, sur la chaîne de télévision El Bilad.
« Des forces extra-constitutionnelles se sont emparées du pouvoir au cours des dernières années et dirigent les affaires de l’Etat en dehors d’un cadre légal », avait-il ajouté.