Le rythme d’inflation annuel s’est établi à 5,5% en juillet 2016, a appris l’APS auprès de l’Office national des statistiques (ONS).

Le rythme d’inflation en glissement annuel de juillet 2016 représente l’évolution de l’indice des prix à la consommation sur la période allant de août 2015 à juillet 2016 par rapport à celle allant entre août 2014 et juillet 2015.
Quant à la variation annuelle des prix à la consommation, c’est-à-dire la croissance des prix en juillet 2016 par rapport à juillet 2015, elle a enregistré une hausse de 8,1%.
S’agissant de l’évolution mensuelle, qui est l’indice brut des prix à la consommation en juillet 2016 par rapport à juin 2016, elle a été de -0,5%, soit une variation négative proche de celle observée en juillet 2015 par rapport à juin 2015 (-0,7%).

Cette baisse mensuelle, qui intervient après les hausses enregistrées durant les quatre derniers mois, a résulté essentiellement d’un recul de 1,4% des prix des produits alimentaires, induit par une baisse de 2,9% pour les produits agricoles frais contre une légère hausse de +0,2% pour les produits agroalimentaires.
Pour la catégorie des produits frais, la plupart a connu une baisse des prix en juillet dernier par rapport à juin, à l’exception des viandes de poulet (+23,51%), des oeufs (+12,13%) et des légumes frais (+1,45%).
Par contre, le recul a caractérisé les prix des fruits frais (-32,36%), des poissons frais (-7,27%), des viandes ovines (-0,62%) et bovines (-0,49%).
Les prix de la pomme de terre sont cependant restés stables en juillet par rapport à juin.

Par ailleurs, les prix des biens manufacturés ont affiché une légère hausse de 0,46% sur la même période de comparaison (juin et juillet 2016), tandis que ceux des services sont restés inchangés.
Concernant la variation annuelle, il est constaté une hausse générale des prix entre les sept premiers mois de 2016 et les sept premiers mois de 2015, sauf pour la pomme de terre (-36,34%), et la volaille et oeufs (-8,04%).
La plus forte hausse enregistrée en variation annuelle a été particulièrement constatée pour les fruits (+36,55%), les poissons frais (+14,46%), les boissons non alcoolisées (+8,99%), les pains et céréales (+6,70%) ainsi que les légumes (5,84%).

Pour rappel, le taux d’inflation s’était établi à 4,8% 2015. Pour 2016, la loi de finances prévoit une inflation de 4%.