Image, avion Air Algérie
Les membres du SNTMA ont décidé de maintenir les vols à destination des lieux Saints en gage de bonne volonté.

Le conflit opposant le Syndicat national des techniciens de maintenance des avions (SNTMA) à la direction générale d’Air Algérie n’est pas près de toucher à sa fin.

Le syndicat a démenti, dans un communiqué, les déclarations faites par le ministre des Transports, Abdelghani Zaalane jeudi sur les discussions engagées entre le SNTMA et la direction d’Air Algérie.  « Depuis quelques jours nous assistons à un ballet médiatique invraisemblable, des discours qui font part de rencontres et de négociations auxquelles nous n’avons jamais été conviés », souligne le syndicat.

« A ce jour, lit-on dans le communiqué, nous n’avons pas été contactés par la Direction Générale et nous n’avons entamé aucune discussion ou négociation concernant nos revendications ou un quelconque sujet, et pourtant nous ne cessons de rappeler que nous sommes à l’écoute pour aboutir à une solution juste à notre égard. »

Pour le SNTMA, le maintien des vols vers les lieux saints n’est qu' »une initiative propre de notre corporation et de personne d’autre, nous avons décidé qu’ils ne seront pas concernés par la grève, un gage de bonne volonté et de bonne foi, preuve que nous sommes des personnes sensées et responsables » contrairement, poursuivent les syndicalistes,  « à l’actuel staff dirigeant qui, à son habitude, préfère jouer à la politique du pourrissement, mais les raisons de ce choix sont bien connues de tous, à en juger par la situation malsaine qui règne au sein des autres secteurs de la compagnie. »

« Nous rappelons l’ensemble de la corporation, en service, au repos ou en congé, que nous avons un rendez-vous le 31 juillet à 07h00 du matin », conclut le syndicat.