Le système de péage de l’Agence de gestion des autoroutes (AGA)compte 54 gares de péage en cours de réalisation à travers le tracé de l’autoroute Est-ouest.

 

Le système de péage de l’autoroute Est-ouest sera opérationnel à partir du début de l’année prochaine (2017), a annoncé lundi à Bouira le directeur général de l’Agence nationale des Autoroute (ANA), Ali Khelifaoui.

Ce système, qui compte 54 gares de péage en cours de réalisation à travers le tracé de l’autoroute Est-ouest, « sera mis en service à partir du début de l’année 2017 », a précisé à l’APS M. Khelifaoui, en marge d’une visite d’inspection des chantiers de l’autoroute effectuée par les autorités locales de la wilaya de Bouira.

Les gares de péage permettront de garantir aux usagers de la route un service de proximité en matière d’information et d’assistance. « L’automobiliste est donc directement pris en charge sur l’autoroute, une fois le système opérationnel », a expliqué, de son côté, Kamel El Araba, responsable du service des équipements à l’Agence de gestion des autoroutes (AGA).

Six gares de péage à Bouira

A Bouira, six gares de péage avec deux centres d’entretien sont en cours de réalisation à Ahnif, El-Adjiba, Bouira-est, Bouira-ouest, Djebahia et Lakhdaria, où le wali Nacer Maskri, qui inspectait ces chantiers, a donné de fermes instructions à toutes les parties concernées afin qu’elles travaillent en concertation afin de lever toutes les contraintes et oppositions pouvant gêner le cours des travaux.

A Ahnif, certains citoyens opposés au passage des travaux de réalisation d’une gare de péage ainsi que des travaux de réalisation de la pénétrante autoroutière de Béjaia, ont exposé au wali, Nacer Maaskri, leurs différentes doléances relatives notamment au raccordement de leurs foyers aux réseaux de gaz et de l’électricité.

Les autorités de la wilaya ont tenu ainsi à rassurer les protestataires quant à la prise en charge de leurs préoccupations dans les semaines à venir. Dans ce cadre, le chef de l’exécutif a appelé les responsables locaux d’Ahnif et ceux des autres services à se déplacer mardi dans les localités concernées afin d’examiner de près les besoins et doléances des citoyens.