La modernisation du réseau téléphonique d’Algérie Télécom permettra de mettre fin au phénomène du vol de cuivre. Ainsi, le remplacement des câbles de cuivres par la fibre optique en est une solution. Mais sa généralisation tarde à voir le jour. 



Le coût global de remplacement des câbles de cuivre volés du réseau national de téléphonie fixe a dépassé 300 millions de DA en 2014, a révélé, jeudi à Alger, la ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Zohra Derdouri. Lors de la séance plénière, la ministre a évoqué « le remplacement progressif des câbles de cuivre par la fibre optique » sur le territoire national précisant que 1,5 million de lignes ont été déjà modernisées sur un réseau qui couvre 3 millions d’abonnés. Elle a souligné par la même que cette opération se poursuivra jusqu’à la fin de l’année 2016. Et c’est aux abonnés de prendre leur mal en patience. La ministre qui répondait à une question orale du membre du Conseil de la Nation, Abdelkader Kaci du Front de libération nationale (FLN) a expliqué que « la mauvaise qualité du service Internet est due notamment au vol des câbles de cuivre du réseau national de téléphonie ».

100 millions de dinars de perte par an à AT

Les actes de vandalisme, perpétrés au niveau du réseau des télécommunications, génèrent au minimum, 100 millions de dinars de perte par an pour Algérie Telecom. Selon son PDG, Azouaou Mehmel, Algérie Télécom n’a pratiquement jamais enregistré moins de 100 millions de dinars de perte annuellement, ces dernières années. « A certains moments, nous avons eu des pics de 300 millions de dinars». Par ailleurs, des mesures ont été prises en faveur de l’amélioration, la sécurisation et l’élargissement du réseau Internet à travers notamment le développement du système MSAN qui favorise l’utilisation de la 4G dont le nombre d’abonnés a atteint 80.000 à la fin 2014. Mme Derdouri souligné  également que le débit international sera augmenté de 277 à 600 GBT/S. La ministre a rappelé que quelque 440 nouveaux quartiers (plus de 1000 habitants) seront prochainement connectés à Internet, ajoutant que le groupe AT a augmenté la capacité du réseau de fibres optiques de 640.000 km en 2012 à environ 700.000 km en 2015.