La juge en charge de l’affaire prononcera  le verdict le 25 décembre courant.

La défense de Adlène Mellah, Abdelaziz Laadjal et  Abdelhafid Nekrouch s’est retirée, cette après-midi de la salle d’audience du tribunal de Bab El Oued en signe de protestation suite à un échange houleux avec le procureur. La juge en charge de l’affaire prononcera  le verdict le 25 décembre courant.
La cinquantaine d’avocats (un total de 200 avocats avait été annoncé ce matin) a quitté la salle pour concertation et a décidé de, au final, de se retirer de l’audience. Ceci est arrivé après que le procureur de la République  a interrompu Me Mustapha Bouchachi, alors que ce dernier était en train de  plaider.
Selon la défense le procureur n’a pas le droit d’interrompre les plaidoiries. Les avocats ont assuré que « le parquet a tout fait pour orienter le procès », assurant qu’il s’agissait d’un « procès politique ». A cet effet, la défense a rendu public un communiqué pour faire part de sa position.

Suivez la lecture du communiqué du collectif des avocats sur la page Facebook de Maghreb Émergeant.