Les cycles de formation lancés par le ministère de la Communication au profit de la corporation de la presse il y a deux ans, ont contribué à améliorer davantage le métier de journaliste, a indiqué samedi le ministre du secteur, Hamid Grine.

« Les cycles de formation entamés en 2014, ont contribué à améliorer davantage l’exercice du métier de journaliste », a souligné M. Grine au Forum du journal El Moudjahid.

Depuis le lancement de cette série de formation, « il y a moins d’insultes et d’attaques » dans les articles de presse », a-t-il affirmé, rappelant que la professionnalisation du secteur est une démarche qui s’inscrit dans le cadre des orientations données en ce sens par le chef de l’Etat et contenues dans son message à l’occasion de la Journée internationale de la presse du 3 mai.

Interrogé, d’autre part, sur la mise en place de l’Autorité de régulation de la presse écrite, il a indiqué que cela se fera « dès que les moyens logistiques et les conditions pratiques seront réunies ».

M. Grine a rappelé que son ministère applique le projet du président de la République dans le domaine de la communication, précisant qu’il s’agit aussi d’aller vers l’élection du conseil d’éthique et de déontologie de la corporation, laquelle a enregistré jusqu’à présent 4.500 journalistes ayant obtenu leur carte de journaliste professionnel.

Il a annoncé également que son ministère va « bientôt » notifier à l’Autorité de Régulation de l’audiovisuel (ARAV) l’ouverture d’un appel à candidature devant permettre aux chaînes de télévision exerçant en Algérie d’obtenir une accréditation.

Il a expliqué que ce processus devrait permettre aux propriétaires de ces chaînes de mieux se préparer par rapport au cahier des charges, rappelant à ce titre que cinq chaînes seulement avaient des bureaux accrédités en Algérie.

Sur la presse électronique, il a fait savoir que son ministère est en train d’élaborer des textes de loi encadrant ce domaine.

Pour ce qui de la publicité gérée par l’Agence nationale d’édition et de publicité (ANEP), il a indiqué que cette agence distribue la publicité « selon les moyens dont elle dispose » et que les annonceurs ont leur « mot à dire » dans cette opération.

M. Grine a rendu, par ailleurs, un hommage appuyé à la famille de la presse à l’occasion de leur journée nationale, tout en se félicitant du fait que six femmes figurent parmi les neuf lauréats du « Prix du président de la République du journaliste professionnel », dont la remise des prix est prévue ce samedi.