La facture des médicaments à usage humain s’est chiffrée à 591,44 millions usd contre 984,83 millions usd (-39,94%), tandis que les quantités importées ont reculé à 8.776 tonnes contre 10.560 tonnes (-17%).

 

La facture des importations des produits pharmaceutiques a baissé à 626,06 millions de dollars (usd) durant les 5 premiers mois de l’année 2015, contre 1,03 milliard usd sur la même période de 2014, soit un recul de près de 39%, a appris dimanche l’APS auprès des Douanes.

La quantité des produits pharmaceutiques importés a connu la même tendance passant de 11.314 tonnes durant les cinq premiers mois de 2014 à 9.691 tonnes à la même période de l’année en cours (-14,34%), selon le Centre national de l’informatique et des statistiques des douanes (CNIS). Cette baisse des importations, en valeur et en quantité, constatée depuis le début de cette année, a concerné l’ensemble de la composante des produits pharmaceutiques essentiellement les médicaments à usage humain qui ont  représenté près de 91% du coût de ces importations.

La facture des médicaments à usage humain s’est ainsi chiffrée à 591,44 millions usd contre 984,83 millions usd (-39,94%), tandis que les quantités importées ont reculé à 8.776 tonnes contre 10.560 tonnes (-17%). Pour les importations des produits parapharmaceutiques, elles se sont établies à 22,94 millions usd contre 27,98 millions usd (-18%). Quant aux médicaments à usage vétérinaire, leurs importations se sont établies à 11,66 millions usd contre 13,22 millions usd (-11,76%).

Une facture de près de 2,6 milliards usd en 2014

A rappeler que la facture des importations des produits pharmaceutiques avait atteint près de 2,6 milliards usd en 2014, en hausse de 10,44% par rapport à 2013.

Pour réduire les importations des produits pharmaceutiques, le gouvernement s’est engagé à encourager la production nationale et oeuvre à faciliter l’acte d’investir dans ce créneau industriel, notamment en cette conjoncture de rétrécissement des recettes extérieures du pays induit par la forte chute des prix du pétrole.