Le CAMRA appelle l’ensemble de la corporation médicale à se solidariser avec les médecins résidents.

 

Les médecins résidents grévistes ont décidé de ne pas assurer la garde au niveau des hôpitaux aujourd’hui et à partir de 16 h pour protester contre l’arrestation de leurs collègues.  Cette décision est valable « jusqu’à  libération de tous les médecins résidents », a annoncé le  Collectif autonome de médecins résidents algériens (CAMRA)  dans un communiqué rendu public cet après midi.   Le collectif a également appelé à l’application stricte de l’arrêt de l’activité hospitalière de 8h à 16h.

Dans le même communiqué, le CAMRA dénonce avec « fermeté  les sévices »  que les médecins résidents ont subit ce matin de la part des forces de l’ordre.  Il appelle l’ensemble de la corporation médicale (professeurs, maître assistants…) à prendre position quant aux « violences et au mépris que subissent leurs jeunes confrères depuis 4 mois ». 

 « Des médecins résidents grévistes ont été arrêtés par la police, d’autres ont été blessés ce matin aux alentours de la faculté de médecine à Ben Aknoun », avait indiqué le CAMRA, plus tôt dans la journée.  Les médecins résidents étaient présents sur place afin de soutenir leurs confrères boycotteurs de la deuxième session de  l’examen DEMS ophtalmologie programmé ce lundi 19 mars.