L’usine d’assemblage de voitures des marques du groupe Volkswagen, implantée à Relizane, sera supervisée par les responsables du constructeur espagnol Seat.

 

Le constructeur automobile Seat, filiale du groupe Volkswagen, qui a clôturé l’exercice 2016 avec des bénéfices record, vient d’annoncer que le premier véhicule de la marque sortira de l’usine de Relizane à compter du second semestre de l’année 2017.

Annoncé hier par le directeur de Seat Luca de Meo, rapporte le site espagnol spécialisé Auto revista, ce dernier a expliqué que l’usine implantée en Algérie s’inscrivait dans le cadre de l’expansion et l’internationalisation de la marque et des projets Volkswagen dans le monde. L’usine algérienne, selon le directeur de Seat est l’un des objectifs majeurs de la marque pour l’année en cours. Il s’agit, a-t-il détaillé, d’un projet qui englobera Seat et Golf mais qui sera supervisé par les responsables de Seat.

Ainsi, a expliqué de Meo, « tous les modèles Ibiza vendus en Algérie seront produits à Martorell dans la province catalane. Seul l’assemblage final aura lieu en Algérie dans la nouvelle usine de l’importateur (Sovac, NDLR). » Le directeur de Seat ajoutera que le nombre d’unités produites dans le cadre de ce partenariat avoisinera dans un premier temps les 25 000 véhicules.

La firme allemande se contentera, de toute apparence, de réaliser l’assemblage des voitures en Algérie contournant ainsi les lois restrictives instaurées depuis une année par le gouvernement en matière d’importations.

Lors de la signature du contrat à Alger au mois de novembre dernier, on avait annoncé la réalisation d’un premier bâtiment opérationnel dès 2017 sur le site de 150 hectares à Relizane.

Plusieurs modèles devraient y être montés : la Volkswagen Golf, la Seat Ibiza et la Skoda Octavia. On avait annoncé aussi le Volkswagen Caddy destiné aux petites entreprises.

Toutes ces voitures, a confirmé Luca de Meo seront assemblées, et non pas fabriquées sur place. Pour monter ce projet, la marque allemande s’est associée, via une prise de participation, avec la société Sovac, son importateur historique en Algérie.