Le commerce extérieur algérien a plus que jamais besoin d’être

La baisse a concerné les groupes des équipements industriels et les équipements agricoles avec (-8%) pour chaque groupe, et les demi-produits (-7,9%), indique l’Office national des statistiques (ONS).

 

 

Les prix à l’importation des marchandises de l’Algérie, ont enregistré une baisse de 1,7% durant le 1er semestre 2015 par rapport à la même période de l’année écoulée et une baisse de 0,9% par rapport au 2éme semestre 2014, l’Office national des statistiques (ONS).

Cette tendance baissière de l’indice des valeurs unitaires à l’importation de marchandises (prix à l’importation), qui permet de réduire la facture des importations et améliorer les soldes extérieurs du pays, ne signifie pas que les prix de tous les produits importés ont baissé, précise l’Office national des statistiques.

En effet, la baisse a concerné les groupes des équipements industriels et les équipements agricoles avec (-8%) pour chaque groupe, et les demi produits (-7,9%), précise l’Office qui relève, par ailleurs, que l’augmentation des prix à l’importation demeure « importante » pour les produits bruts (15,8%) et les matières premières, énergies et lubrifiants (15,2%).

D’autres produits ont également connu une variation haussière mais qui reste moins importante. Il s’agit des biens de consommation non alimentaires (médicaments, véhicules de tourisme, appareils d’éclairages, lampes…) avec +8,5% ainsi que les biens alimentaires et boissons avec +1,7%.

Les chiffres consolidés de l’ONS relèvent que les prix en glissement mensuel durant le 1er semestre 2015, ont connu une tendance baissière à l’exception des mois de janvier et mars durant lesquels ils ont augmenté respectivement de 2,5% et de 7,1%.

En revanche, des baisses ont été enregistrées durant les mois de février (0,4%), avril (1,5%), mai (16,7%) et enfin juin avec 1,3%, ajoute l’Office public des statistiques.

 

Importations: baisse en valeur, hausse en volume

 

En valeurs courantes, les importations de marchandises de l’Algérie ont enregistré une baisse de 9,98% pour totaliser 27,07 milliards de dollars les six premiers mois de l’année en cours contre 30,07 milliards de dollars à la même période de la dernière année.

Ce recul s’explique essentiellement par des baisses des importations des groupes des énergies et lubrifiants avec un total de 1,12 md USD (-25,33%), les produits bruts avec 837 millions USD (-17,94%), les biens de consommation non alimentaires avec 4,48 mds USD (-16,42%) et les produits alimentaires avec 5,12 mds USD (-12,44%).

Les importations en volume ont, par contre, connu un « important accroissement » de 11,9%. Les plus fortes hausses ont été enregistrées par les groupes « équipements agricoles » (54,6%), équipements industriels (28,5%), les demi-produits (21,2%) et les produits bruts (4,87%), ajoute la même source.

Les groupes de produits qui ont enregistré des baisses en volume sont les « matières premières, énergie et lubrifiants » (-18,2%), et les biens de consommations non alimentaires (-6%).