Les produits pharmaceutiques de la société Biopharm peuvent désormais être exportés vers les marchés de l’Union européenne suite à la certification accordée à ce groupe par l’Agence française de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), a indiqué dimanche le PDG du groupe, Kerrar Abdelouahed.

 

Les produits pharmaceutiques de la société Biopharm peuvent désormais être exportés vers les marchés de l’Union européenne suite à la certification accordée à ce groupe par l’Agence française de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), a indiqué dimanche le PDG du groupe, Kerrar Abdelouahed.
« Cette certification atteste que le site de production de Biopharm, situé à Oued Smar (Alger) est conforme aux standard européens des bonnes pratiques de fabrication et peut exporter ses produits pharmaceutiques vers les marchés français et de l’Union européenne », a affirmé le responsable à l’APS.
Relevant qu’il s’agit d’une « première pour une société algérienne », il a estimé que cette certification « représente une reconnaissance officielle des efforts fournis, dix ans durant, pour former l’ensemble de son personnel (…) et pour garantir le respect et l’observance des Bonnes Pratiques de Fabrication pharmaceutiques (BPF) au sein de son usine ».
« C’est un défi immense que les collaborateurs de Biopharm, tous issus des universités algériennes, viennent de faire franchir à leur entreprise en donnant la preuve que les produits sortant des ateliers de leur usine le sont dans le respect le plus stricte et le plus scrupuleux des meilleurs standards internationaux », a souligné le même responsable.
Il a ajouté que « le contrôle de la qualité s’exerce de manière continue, à toutes les phases de la fabrication, aux utilités en contact avec le produit, à l’ensemble des intrants (matières premières et articles de conditionnement) composant le médicament et au produit fini destiné au patient ».
Pour M. Kerrar, Biopharm « s’est aussi investie dans la protection de l’environnement et le traitement des déchets induits par son activité industrielle ».
Il a souligné, dans ce sens, que le groupe « vient de mettre en service une unité de traitement des rejets qui lui permet de répondre aux exigences et normes environnementales nationales et internationales ».
Le patron de Biopharm a indiqué que le groupe met sur le marché algérien plus d’une centaine de produits génériques issus de son propre laboratoire de développement.
Ce qui a permis au groupe, a-t-il souligné, de « gagner la confiance des plus grands laboratoires internationaux comme Astra Zeneca, Cipla, Eli Lilly, Ferrer, Léo, Pierre Fabre ou Sanofi, qui lui ont confié la fabrication de leurs spécialités ».
Le PDG de Biopharm a tenu à remercier les autorités publiques algériennes qui « ont accompagné le groupe dans ses efforts pour faire du produit pharmaceutique algérien un label de qualité indiscutable et un exemple de succès technologique et commercial », a-t-il noté.
Pour le même responsable, ce succès « n’est pas seulement l’aboutissement de grands efforts. C’est aussi le point de départ vers de nouveaux horizons de développement ».