L'Algérie ne livre pas ses données numériques aux institutions internationales

Le ministre a expliqué que cette mesure relève des efforts entrepris par le gouvernement en vue de faire connaître les services et produits algériens à travers le monde.

Pour faciliter l’installation des jeunes entrepreneurs dans la filière du numérique, la loi prévoit désormais la possibilité de s’inscrire au registre du commerce (RC) sans pour autant disposer d’un local commercial. C’est ce qu’a déclaré Said Djellab, ministre  du Commerce à la faveur de la journée de présentation de la participation de l’Algérie au Viva

Technology ou salon de l’innovation technologique, qui aura lieu du 16 au 18 mai prochain à Paris.

 « Pour les personnes physiques, le domicile habituel est suffisant alors que pour les jeunes désireux de créer une entreprise commerciale, ils peuvent avoir comme adresse une domiciliation auprès d’un notaire et autres commissaires aux comptes», a expliqué M Djellab. 

En s’adressant aux acteurs de la communauté numérique en Algérie, M Djellab a expliqué que cette mesure relève des efforts entrepris par le gouvernement en vue de faire connaître les services et produits algériens à travers le monde, et ce à l’aune de l’économie hors hydrocarbures.