Le coût de production du permis de conduire biométrique est de 10.000 DA pièce, alors que celui de la carte d’immatriculation automobile est de 20.000 DA pièce, selon Ouyahia.

« Les nouveaux tarifs de délivrance des documents biométriques sécurisés sont toujours au stade de l’examen et d’étude de comparaison avec les expériences des autres pays », a déclaré le ministre de l’Intérieur et des collectivités locales, Noureddine Bedoui samedi lors d’une conférence de presse au Palais du peuple.

Après les fuites liées au texte du projet de loi de finances complémentaire et l’annonce dans la presse des nouvelles taxes proposées dans ce PLFC et surtout celle liées aux documents d’identité (Permis de conduire, Carte d’identité nationale et passeport), des voix se sont élevées pour critiquer ces mesures.

Selon Bedoui, le ministère « s’attèle à la présentation de toutes ces données et à l’examen de l’ensemble des propositions en collaboration avec le ministère des Finances au niveau du Gouvernement ». Et d’ajouter, cité par l’APS, que « le processus de numérisation, de modernisation et de développement ont un coût » qui n’est pas dans les charges de l’Etat seule. Le ministre est allé plus en déclarant qu’il n y a « aucun mal à procéder à l’étude de la valeur financière de ces documents biométriques sécurisés ».

Pour rappel, le Premier ministre, Ahmed Ouyahia  a détaillé jeudi les prix de coût  et de délivrance des différents papiers. « Pour la carte nationale d’identité biométrique, son coût est actuellement de 2.000 DA et elle sera délivrée pour 2.500 DA. Le passeport biométrique, son coût en vigueur est de 6.000 DA pour le modèle de 28 pages et sera délivré pour 10.000 DA, tandis que pour le modèle de 48 pages, son coût actuel est de 12.000 DA et sera délivré pour 50.000 DA », a fait savoir le Premier ministère.

Le coût de production du permis de conduire biométrique est de 10.000 DA pièce, alors que celui de la carte d’immatriculation automobile est de 20.000 DA pièce, selon Ouyahia.