D’après le ministre, les besoins en financement pour l’année en cours seront de 1.815 milliards de dinars contre 580 milliards de dinars pour l’année 2019. 

 

Les textes d’application liés au mécanisme de financement non conventionnel seront promulgués vers la fin du mois en cours, a déclaré, hier à l’APS, le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya. 

Le financement non conventionnel prévu dans la loi amendée sur la monnaie et le crédit qui devrait permettre le financement de l’investissement prendra réellement effet à partir de la promulgation de ces textes d’application.

Le ministre a signalé, dans ce même contexte, que la première opération de tirage de nouveaux billets de banques effectuée en décembre dernier n’a pas encore été suivie d’une deuxième opération.

Abderrahmane Raouya avait indiqué, en décembre dernier, que le déficit du trésor public pour l’année 2017, s’élevait à 570 milliards de dinars. D’après le ministre, les besoins en financement pour l’année en cours seront de 1.815 milliards de dinars contre 580 milliards de dinars pour l’année 2019. Concernant l’année 2020, il prévoit un faible déficit, ce qui n’impliquera aucune forme de financement particulière.