Dans la short-list du ministère de l’Habitat, seulement deux entreprises algériennes y figurent, constituées en groupement avec des Italiens et des Espagnols.

 

Une short-list de 19 entreprises et groupements étrangers présélectionnés a été établie par le ministère de l’Habitat, de l’urbanisme et de la ville pour les études et réalisation de cités préfabriquées, indique un avis publié mardi par ce ministère dans un quotidien national.

Il s’agit de douze (12) entreprises étrangères et de sept (7) groupements d’entreprises étrangers ou mixtes présélectionnés pour effectuer « les études et réalisation de cités intégrées avec VRD et équipements d’accompagnement à travers le territoire national dont le mode de réalisation est basé sur la préfabrication en usine fixe ou foraine (mobile) », précise le ministère dans son avis de publication.

Les entreprises et les groupements d’entreprises de cette short-list établie après un avis de présélection nationale et internationale restreinte, lancé en mai dernier, sont de nationalités chinoise (8), turque (2), émiratie (1), italienne (1), française (1), indienne (1), azerbaïdjanaise (1) et australienne (1) ainsi que deux (2) groupements algéro-italiens et un (1) groupement algéro-espagnol.

Améliorer la capacité de réalisation

A rappeler que face à la nécessité d’accélérer la mise en place des moyens devant accompagner le programme public de logement, une refonte du secteur de la construction a été initiée par le ministère à travers, entre autres, la réorganisation des entreprises de réalisation et l’introduction de procédés industriels.

Cette nouvelle stratégie devra permettre une amélioration de la capacité de réalisation des entreprises publiques qui est de 4.600 logements/an actuellement à 32.400 logements/an à l’horizon de 2025. A la différence des anciens systèmes de préfabrication, la nouvelle approche en la matière consiste à passer à une préfabrication-industrialisation moderne assurant non seulement l’accélération de la cadence de préfabrication mais aussi une réalisation de qualité et une maîtrise des coûts.

Une usine algéro-espagnole de fabrication de panneaux pour la réalisation des logements préfabriqués, d’une capacité de 2.000 unités par an, avait été mise en exploitation en décembre dernier dans la zone industrielle d’El Harrach (Alger).

Cette usine est le fruit d’une joint-venture créée entre le groupe public algérien Alrecc et le groupe espagnol Ortiz, selon la règle 51/49%. La capacité de production de cette nouvelle structure est de 250.000 m3 de panneaux en béton armé pour être montés sur chantiers en  bâtiments.