La carte de l’armée française montrant les graves retombées radioactives des essais nucléaires français dans le Sahara algérien (DR)

Le complexe produira plus de huit (8) millions m3/jour de gaz et 148 barils/jour de condensat, sachant que la période du plateau de production est de douze (12) années, avec une moyenne de production de 2,7 milliards de m3/an.

 

Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a inauguré samedi à Adrar le nouveau complexe gazier Reggane Nord, un des premiers projets gaziers développés dans le sud-ouest du pays. Les travaux de ce projet énergétique, détenu par le groupement Reggane Nord (RGN) qui est une association entre le groupe Sonatrach et des partenaires Repsol (Espagne), RWE-DEA (Allemagne) et Edison (Italie), avaient été lancés en 2012 et ont été confiés à la compagnie Petrofac.

Le contrat signé avec Petrofac comporte la réalisation d’un centre de traitement de gaz, un réseau de collecte de gaz et une ligne d’expédition de gaz vers Hassi-R’mel sur 74 km. Le Groupement RGN est une association de type partage de production détenue par Sonatrach à hauteur de 40%, Repsol à 29,25%, Edison à 11,25% et RDE à 9,5%.

Le complexe produira plus de huit (8) millions m3/jour de gaz et 148 barils/jour de condensat, sachant que la période du plateau de production est de douze (12) années, avec une moyenne de production de 2,7 milliards de m3/an. Reggane Nord, dont le montant d’investissement et de développement s’est établi à 2,86 milliards de dollars, assure sa production à travers l’exploitation de dix (10) puits gaziers sur les 104 que compte le champ gazier de Reggane.

Les réserves du champ gazier de Reggane, englobant les gisements de Reggane Nord, Kahlouche, Kahlouche Sud, Sali, Tiouliline et Azrafil Sud-est, sont estimées à près de 88,6 milliards m3 dont 55 milliards m3 récupérables, selon la fiche technique du projet. Ce projet d’envergure aura un impact direct indéniable sur la dynamique de développement de la région et contribuera à l’absorption du chômage à travers les centaines d’emplois qu’il générera dans différents corps de métiers et dans les prestations de logistique nécessaires à ce type d’ouvrages énergétiques, explique-t-on.

Reggane Nord est l`un des premiers projets développés dans le sud-ouest de l`Algérie, une région qui contient d`importantes réserves gazières mais peu explorée jusqu`ici, alors que les grands gisements connus et exploités sont ceux situés dans le sud-est du pays.