La Tunisie et l’Algérie font face à la hausse de consommation d’électricité

L’éclairage public représente 40 % de la consommation nationale d’énergie électrique qui a avoisiné les 14.500 mégawats jusqu’à la fin de l’été 2017. « Plus de 80% de l’énergie produite dans le pays était consommée au niveau des collectivités locales», affirmé le ministre de l’Energie Mustapha Guitouni, lors d’une conférence sur l’efficacité énergétique, tenue jeudi à Alger. « Les responsables et les gestionnaires de collectivités locales sont appelés, de par leur proximité du citoyen, à consentir davantage d’efforts en termes de sensibilisation sur l’impératif de rationaliser la consommation de l’énergie », a exhorté le ministre dont les propos ont été rapportés par la radio nationale. La rationalisation de la consommation énergétique dans les collectivités locales revêt une importance cruciale au vu du volume de la facture des 1541 communes dans le budget de l’Etat, a-t-il ajouté, selon la même source. Dans ce sens, M. Guitouni a déclaré que « nous devons être à la hauteur des exigences à travers la rationalisation des niveaux de consommation et l’amélioration énergétique, notamment dans les bâtiments administratifs et publics, les logements sociaux, les écoles et les mosquées ainsi que dans l’éclairage public en tant que principaux sites de consommation ». Selon lui, l’éclairage public représente 40 % de la consommation nationale d’énergie, soulignant que près de 14.500 mégawats ont été consommés jusqu’à la fin de l’été dernier. « La facture de l’éclairage public est payée par le Trésor public (…) et ce coût exorbitant est du en premier lieu à la mauvaise gestion », a-t-il affirmé