Pour l’expert international et membre du think Tank « NABNI », le chantier prioritaire que l’Algérie doit lancer en urgence est celui du climat des affaires.

Intervenant sur Radio M, le consultant international en management et transformation des entreprises, SAddek Fenardji a insisté sur l’importance de constituer une « delivery Unit ».

Pour l’expert international et membre du think Tank « NABNI », le chantier prioritaire que l’Algérie doit lancer en urgence est celui du climat des affaires. Un défi possible à relever « parce que l’Algérie a déjà les indicateurs nécessaires et il suffit de les décomposer en plusieurs objectifs », a-t-il dit.

Parmi les différents choix que le gouvernement algérien peut faire pour lancer des réformes et obtenir des résultats, l’invité du direct de Radio-M évoque la création d’une  « Task-Force » ou d’une Delivery Unit. Cette dernière a déjà été constituée sous Abdelmalek Sellal (2014–2017). L’expert estime que dans l’état actuel des choses, une Delivery Unit semble la plus adaptée à la réalité algérienne.