Ce début de semaine a connu des mouvements de protestation et des grèves au niveau de quelques filiales des deux grands groupes publics énergétiques, Sonatrach et Sonelgaz, suite a l’appel à une grève de 5 jours lancé sur les réseaux sociaux.

Ainsi, à Hassi Messaoud, dans la wilaya de Ouargla, des travailleurs de l’entreprise Grands travaux pétroliers (GTP), une filiale du groupe Sonatrach, ont répondu à l’appel de la grève et ont quitté leur lieu de travail pour rejoindre la protestation.

Dans la wilaya d’Adrar, les travailleurs du complexe gazier d’Oued Ezzine ont observé, eux aussi, un arrêt de travail ce dimanche et qui se poursuit encore ce lundi.

A Béjaia, les travailleurs de Sonatrach ont organisé, ce lundi, une marche contre la candidature du président sortant, Abdelaziz Bouteflika, à un cinquième mandat. Cette marche qui a regroupé quelques dizaines d’employés a été organisée après l’arrêt de travail observé hier dimanche au premier jour de la grève générale.

Du côté du groupe Sonelgaz, les employés des directions générales des filiales du groupe, au niveau de Gué de Constantine à Alger, ont organisé
ce dimanche des mouvements de protestation.

Ce mouvement de protestation a été suivi dans plusieurs directions et unités commerciales de Sonelgaz à travers plusieurs wilayas, notamment à Annaba et Relizane.