Ce secteur où l’investissement est encore très rare est susceptible d’être à l’origine de la création de 100.000 postes d’emploi directs et indirects.

Les déchets produits en Algérie peuvent générer, une fois recyclés, 40 milliards de dinars par an, a indiqué, dimanche à Boumerdès, la ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fatima Zohra Zerouati.

La ministre a déploré, dans ce contexte, le fait que le recyclage ne touche en Algérie qu’une infime quantité de déchets.

« Représentant une grande valeur commerciale de près de 40 milliards DA/an, la cadence de recyclage des déchets ménagers demeure très faible en comparaison avec son volume qui atteint les 34 millions/tonnes par an », a-t-elle indiqué.

La ministre qui a également signalé que ce secteur où l’investissement est encore très rare est susceptible d’être à l’origine de la création de 100.000 postes d’emploi directs et indirects à travers le pays. Elle a promis, au passage, de livrer, dans un avenir proche la « la vision économique » et « stratégique » de son département en vue de tirer le meilleur parti de l’activité du recyclage.