L’industrie publique algériennne : vers une énième restructuration.

Le projet de reconfiguration du secteur public marchand industriel porte sur la réorganisation, en groupes, des 18 Sociétés de gestion des participations de l’Etat (SGP) et des cinq (5) entreprises publiques économiques (EPE) non affiliées relevant du secteur. Une dizaine de groupes industriels seront issus de cette réorganisation qui devrait être finalisée avant la fin 2014.

 

Le plan de restructuration du secteur public marchand a retenu 85 fiches de projets relevant d’une dizaine de secteurs, a appris l’APS auprès d’un haut responsable du ministère de l’Industrie et des mines.

Elaborées à partir des plans de développement des entreprises publiques et organisées par filières d’activité, ces fiches comprennent l’ensemble des informations liées au projet en question telles l’objet et la localisation de ce dernier, les données relatives à l’entreprise en charge de sa mise en œuvre ainsi que les objectifs fixés, précise le directeur de gestion du secteur public marchand du ministère de l’Industrie et des mines, M. Ali Oumellal.

Quant aux secteurs d’activités concernés, il s’agit de ceux du ciment et des matériaux de construction (17 projets), de l’industrie mécanique (15), des mines (14), de l’industrie manufacturière, électronique, électrique et la câblerie (7 projets chacun), de la construction métallique, de l’industrie pharmaceutique et de l’industrie du papier et verreries (5 projets chacun) et de la sidérurgie (3 projets) ainsi que de l’industrie agro-alimentaire, précise le même responsable.

Les besoins financiers pour la réalisation de ces projets ont été définis et les fonds déjà alloués.

Selon M. Oumellal, il s’agit d’une liste évolutive alors que d’autres projets seront définis en fonction des plans de développement qui seront présentés dans le cadre du plan de restructuration du secteur public marchand, ajoutant que les projets en question sont également proposés au partenariat avec d’éventuels investisseurs étrangers.

A rappeler que le projet de la nouvelle reconfiguration du secteur public marchand, validé en août dernier par le Conseil des participations de l’Etat (CPE), vise à redynamiser les entreprises industrielles publiques à travers leur réorganisation.

A travers ce plan, il s’agit de rendre les entreprises publiques plus performantes et compétitives en les dotant d’un système de management souple basé sur des techniques de gestion modernes et stratégiques, rappelle-t-on.

Le projet de reconfiguration du secteur public marchand industriel porte sur la réorganisation, en groupes, des 18 Sociétés de gestion des participations de l’Etat (SGP) et des cinq (5) entreprises publiques économiques (EPE) non affiliées relevant du secteur.

Une dizaine de groupes industriels seront issus de cette réorganisation qui devrait être finalisée avant la fin 2014.

Dans son plan d’action 2015-2019, le gouvernement a prévu le redéploiement stratégique du secteur industriel public à travers la création de grands groupes industriels performants et compétitifs.