D’une capacité de 5 millions de tonnes par an, cette raffinerie permettra d’augmenter la capacité de raffinage du pays, et couvrir davantage les besoins nationaux en produits raffinés.

Suite à l’appel d’offres émis par la Sonatrach au mois de novembre dernier, sept sociétés ont présenté des dossiers techniques pour la réalisation d’une nouvelle raffinerie de pétrole brut à Hassi Messaoud (Ouargla), a indiqué un communiqué de la compagnie pétrolière nationale.

Publié le 13 novembre 2017, par le bulletin des appels d’offres du secteur de l’Energie et des mines (BAOSEM), cet appel d’offres national et international restreint, a attiré un total de 18 sociétés qui ont retiré le cahier des charges, a précisé la même source.

Les sept sociétés qui ont présenté des dossiers techniques sont : le Groupement SINOPEC/CTI, le Groupement PETROFAC/GS, le Groupement TECNICAS REUNIDAS / SAMSUNG Engineering, la société China Huanqui Contracting & Engineering (HQC), la société HYUNDAI Engineering, MAIRE TECNIMONT/PETROJET et HUALU Ingineering.

Le communiqué indique que la commission d’ouverture des plis de la Sonatrach devrait transmettre ces dossiers au comité d’évaluation des offres techniques.

Pour rappel, cette future raffinerie de pétrole brut, qui s’inscrit dans le cadre du projet de transformation de la compagnie pétrolière nationale «SH 2030», devrait se situer à Haoud El Hamra à Hassi-Messaoud dans la wilaya d’Ouargla.

D’une capacité de 5 millions de tonnes par an, cette raffinerie permettra d’augmenter la capacité de raffinage du pays, et couvrir davantage les besoins nationaux en produits raffinés.