L’Agence nationale pour la promotion et la rationalisation de l’utilisation de l’énergie (APRUE) a signé ce mardi une convention de partenariat avec la compagnie pétrolière nationale, Sonatrach, pour la fourniture et l’installation de 700 chauffe-eaux solaires, au niveau des écoles des communes des hauts plateaux.

A ce propos, le directeur général de l’APRUE, Mohamed Salah Bouzeriba, a indiqué que ces chauffe-eaux solaires « permettront, d’une part, d’approvisionner ces écoles en eaux chaudes durant l’hiver et contribueront, d’autre part, à inculquer aux écoliers  la culture des énergies renouvelables et à les sensibiliser sur l’importance de l’efficacité énergétique ».

M. Bouzeriba qui intervenait en marge d’une conférence sur le thème ; « maîtrise de l’énergie dans un contexte de transition énergétique, défis et opportunités », organisée par l’Aprue, a révélé aussi que son agence prévoyait d’introduire les équipements d’énergies renouvelables dans la liste des produits éligibles aux crédits à la consommation. Ceci encouragera, selon lui, « les consommateurs algériens à utiliser des chauffe-eaux solaires ou des panneaux photovoltaïques pour leur consommation énergétique ».

Concernant les entreprises qui activent dans le domaine des énergies renouvelables, le DG de l’Aprue a souligné que l’agence comptait ouvrir un couloir vert pour aider au développement de ces petites entreprises, notamment celles créées dans le cadre des mécanismes d’aide à l’emploi (Ansej, Cnac etc.).

A ce sujet, le même responsable a indiqué que l’agence comptait former la ressource humaine de ces entreprises sur les équipements énergétiques et leur faciliter ainsi, l’accès au financement. « L’objectif est surtout d’aider ces petites entreprises à se développer et empêcher leur disparition par faute d’absence de plan de charge », a-t-il expliqué.