Lors de la signature de ces deux contrats, le PDG de Sonatrach Abdelmoumen Ould Kaddour a insisté sur la nécessité du respect des délais de réalisation de ces projets.

Deux contrats ont été signés ce dimanche entre la compagnie nationale des hydrocarbures, Sonatrach et les deux entreprises nationales Cosider et l’ENGTP (Entreprise nationale des grands travaux pétroliers, filiale de Sonatrach), pour un montant total de plus de 50 milliards de dinars.

Les deux contrats portent sur  la réalisation en EPC des réseaux de collectes pour le raccordement et la mise en production des 47 puits de la périphérie de Gassi-Touil à 150 kms au Sud-est de Hassi Messaoud, qui comporte six champs gaziers.

Ainsi, le contrat signé avec Cosider-Canalisation, d’un montant de près de 21 milliards de dinars, avec un délai de réalisation de 24 mois consiste en la réalisation d’un réseau de collecte pour le raccordement de 25 puits, vers le centre de traitement existant au niveau de Rhourde Nous, avec un apport total de production de gaz de 7 millions M3/j.

Concernant le contrat signé avec la filiale de Sonatrach, ENGTP, d’un montant de plus de 32 milliards de dinars avec un délai de réalisation de 24 mois, il porte sur la réalisation d’un réseau de collecte pour  la mise en production de 22 puits et leur raccordement au centre de traitement de gaz existant au niveau de Gassi-Touil, avec un apport total de production de 5.3 millions M3/j.

Lors de la signature de ces deux contrats, le PDG de Sonatrach Abdelmoumen Ould Kaddour a insisté sur la nécessité du respect des délais de réalisation de ces projets en indiquant qu’il fallait absolument « qu’on apprenne à travailler de façon professionnelle, afin de donner une meilleure image des entreprises nationales ».