image gaz
Gaz de Schiste
La compagnie britannique compte dans son portefeuille plusieurs autres projets en Algérie.

Le groupe Sonatrach, à travers sa filiale ENGCB (Entreprise nationale de génie civil et bâtiment), a signé un contrat de 600 millions de dollars avec la société britannique d’ingénierie en hydrocarbures Petrofac, pour le développement des champs gaziers de Tinhert dans la wilaya d’Illizi.

Le contrat porte sur la réalisation de nouvelles installations de séparation, compression et utilités, en amont du complexe gazier existant pour le raccordement de 36 puits des champs gaziers du Nord, avec un apport journalier de production d’environ 4,7 millions de mètres cubes/jour.

Dans le cadre de ce projet, 500 millions de dollars seront dépensés par Petrofac et 100 millions de dollars par la filière de Sonatrach.

Le projet sera réceptionné en 2023 et permettra d’atteindre une production cumulée de plus de quatre millions de mètres cubes par jour de gaz, 450 tonnes/jour de GPL et 750 tonnes/jour de condensat.

Pour rappel, Petrofac avait annoncé en août dernier sur son site internet, qu’elle avait reçu une lettre d’attribution provisoire pour un contrat d’ingénierie, d’approvisionnement et de construction (EPC) avec Sonatrach.

La compagnie britannique compte dans son portefeuille plusieurs projets en Algérie, notamment la prolongation de la durée de vie du champ gazier Alrar, le traitement de gaz au Reggane North Development et le développement des champs sud du projet In Salah Development.