Image Sonelgaz
Le groupe public Sonelgaz a recouvré plus de 35 milliards de dinars des factures impayées par ses différents clients en 2018, selon les déclarations de son P-DG, Mohamed Arkab.

Intervenu ce mardi, en marge d’une rencontre dédiée à l’amélioration du service social des employés du groupe, Arkab a indiqué  que les créances de Sonelgaz ont atteint 50 milliards de dinars en 2018, contre 86 milliards de dinars en 2017.

Pour le premier responsable de Sonelgaz, « ces résultats importants sont le fruit du plan d’action adopté par le groupe ». En mai 2017, faut-il le rappeler, le groupe public a lancé une vaste campagne de recouvrement de créances. Ceci a permis à la Sonelgaz de recouvrer 27% des créances impayées auprès de ses clients publics et privés jusqu’à fin 2017, soit plus de 25 milliards de dinars.

Ces créances sont partagées entre les clients particuliers et ceux des entreprises et des administrations. La part la plus importante des créances est détenue sur la clientèle privée à hauteur de 46%, tandis que le reste est détenu par les administrations, les entreprises publiques et les opérateurs économiques.

A ce propos, le P-DG du groupe a souligné que « la récupération de ces créances a permis à Sonelgaz de réaliser un chiffre d’affaire important s’élevant à 390 milliards de dinars ».

Par ailleurs, le même responsable a fait savoir que son groupe avait bénéficié récemment d’un crédit à long terme de 380 milliards de dinars auprès de l’Etat, pour la poursuite de son programme d’investissement. « Ce crédit permettra de financer ce programme jusqu’en 2020 ou 2021, pour la réalisation de lignes et de centrales électriques », a-t-il précisé.