Photo : Aboubaker Khaled/Maghreb Emergent.

Le patron de Sovac Mourad Oulim a fait cette déclaration lors de l’inauguration, aujourd’hui, de l’usine de montage de véhicules de cette entreprise, réalisée en partenariat avec l’allemand Volkswagen. Sa déclaration pourrait être interprétée comme une assurance donnée au ministre de l’Industrie, Mehdjoub Bedda, absent de la cérémonie d’inauguration et qui a déjà exprimé ses doutes quant au montage automobile tel qu’il se pratique aujourd’hui allant jusqu’à le qualifier d’« importation déguisée ».

 

 

Le ministre du Commerce Ahmed Abdelhafid Saci a salué aujourd’hui à Relizane les efforts consentis par Sovac Algérie et son partenaire allemand, Volkswagen, et ce, à l’occasion de l’inauguration de leur usine de montage de véhicules à Sidi Khettab qui produira 17.000 unités dès la première année.

Le ministre du Commerce a qualifié l’inauguration de l’usine de « première étape » qui, a-t-il ajouté, n’en est pas moins « la plus importante ». Il a rassuré que le gouvernement algérien apportera à ce projet « tout son accompagnement et son appui. » Pour lui, le programme de montage de véhicules initié par Sovac et Volkswagen « doit intégrer la sous-traitance sous forme de toile autour de cette première unité », ce qui « aura un impact sur la création d’emplois et cela nous permettra d’assurer la production des intrants, qui nous parviennent à 100% d’Europe ». Cette mesure, a-t-il ajouté, « doit être intégrée graduellement pour arriver à un taux objectivement acceptable ».

Ahmed Abdelhafid Saci a également souligné que cette unité de montage permettra à la jeunesse locale, qui a fait état d’une capacité d’assimilation du montage automobile, d’aller ensuite vers la production et l’acquisition de la technologie et du savoir faire.

« Sovac va contribuer au développement de l’industrie automobile et la mise en place d’un réseau de sous-traitants dans le même site de production », a déclaré, de son côté, le patron de Sovac Mourad Oulmi, rassurant les potentiels clients sur la qualité des véhicules montés en Algérie qui, selon lui, répondent aux normes internationales. Il a insisté sur le soutien du gouvernement à la réalisation de ce projet de montage de véhicules et affirmé que son entreprise partage la stratégie de celui-ci « visant le développement de la filière de montage et de fabrication automobile ».

Pour sa part, le président du directoire de Volkswagen Herbert Diess, a déclaré : « Ce projet est une première phase d’un grand projet ». Il a rappelé que l’usine inaugurée assurera le montage des marques Seat, Ibiza, Skoda Octavia, Volkswagen Cady et Golf.

Interrogé en marge de la cérémonie d’inauguration, le ministre du Commerce Ahmed a assuré que le gouvernement était en train « de préparer un nouveau cahier des charges qui concernera l’assemblage et la fabrication de véhicules ».