Le transport maritime de marchandise intéresse de plus en plus les opérateurs privés algériens.

Selon le directeur des transports et des ports au s un du ministère des Travaux publics et des transports, Abdelkrim Rezal, qui intervenait lors  d’une journée d’information organisée par la Commission des Transport du Forum des chefs d’entreprises (FCE) ce samedi à Alger, « une dizaine d’opérateurs privés ont déposé leur demande pour l’acquisition des agréments du transport maritime de marchandise ». Il dira encore que le département de Zaalane, a donné son accord préliminaire pour ces opérateurs. À noter que le représentant du ministère n’a pas précisé le nom des opérateurs.
A rappeler que le ministre des Travaux Publics et des Transports Abdelghani Zalene, avait indiqué indiqué au debut de l’année en cours que 9 opérateurs économiques nationaux privés ont déposé des demandes d’agréments pour intégrer le marché du transport de marchandises par voie aérienne et maritime, dont 4 concernait la voie maritime.
M. Rezal a estimé en outre qu’il est temps de passer à un investissement intensif dans le transport maritime de marchandise et ce dans l’objectif de combler le  déficit que connaissait la flotte maritime algérienne. « Nous avons enregistré un déficit dans la rentabilité des navires acquis récemment par nos différentes filiales de transport maritime de marchandise », a-t-il reconnu avant de rappeler le programme stratégique d’acquisition de 25 navires par la flotte maritime algérienne. D’ailleurs, cette ne couvre, indique-t-il, que 3% du total du transport maritime de marchandise en Algérie.
Par ailleurs, le responsable a estimé que la flotte a enregistré une amélioration de son rendement et de son classement mondial. Elle est classée en 2017, 75eme sur 163 pays à travers le monde. Sur le continent africain, elle 8eme et première parmi les pays du Maghreb.
Noreddine Izouaouen