Un pas vers la levée des barrières douanières entre les deux pays.

Il sera procédé à la définition de listes de produits des deux pays qui seront exonérés des taxes douanières et d’une liste comprenant des produits industrialisés algériens exonérés de taxes douanières à hauteur de 40% à leur entrée en Tunisie outre des exonérations des taxes douanières totales pour une liste de 10 à 15 produits agricoles et agro-alimentaires.

 

L’accord commercial préférentiel entre l’Algérie et la Tunisie entrera en vigueur durant les prochaines semaines et contribuera à hisser le niveau des échanges commerciaux entre les deux pays, a affirmé le ministre du Commerce, Mustapha Benbada.

Dans un entretien à l’APS, M. Benbada a indiqué que « tous les aspects procéduraux de cet accord ont été finalisés », ajoutant que l’accord « remplacera l’accord commercial en vigueur dans le cadre de la grande zone arabe de libre échange et nous en sommes aux dernières retouches pour que l’accord préférentiel entre en vigueur dans les prochaines semaines ».

Pour le ministre du commerce, cet accord « similaire » à l’accord de partenariat avec l’UE a été négocié depuis 2006 et signé en 2008. Le ministre a indiqué que « l’annonce de l’entrée en vigueur de cet accord pourrait être faite lors de la Grande commission mixte algéro-tunisienne prévue en début février en Tunisie ».

En vertu de cet accord, il sera procédé à la définition de listes de produits des deux pays qui seront exonérés des taxes douanières et d’une liste comprenant des produits industrialisés algériens exonérés de taxes douanières à hauteur de 40% à leur entrée en Tunisie outre des exonérations des taxes douanières totales pour une liste de 10 à 15 produits agricoles et agro-alimentaires.

Le deuxième accord que comptent introduire l’Algérie et la Tunisie accorde d’importants avantages aux deux pays en termes d’échanges commerciaux en plus de ceux énoncés dans le cadre de la zone arabe de libre-échange.

En 2012, la Tunisie était le deuxième client arabe de l’Algérie et le deuxième fournisseur également, mais avec un excédent de la balance commerciale en faveur de l’Algérie. Les exportations de la Tunisie vers l’Algérie avoisinaient les 407 millions de dollars en 2012 contre 1 milliard de dollars d’importations de produits algériens.