Le ministre de l’Industrie et des mines, Abdesselam Bouchouareb annonce l’élaboration d’un « nouveau cahier des charges destiné à assainir et à organiser le marché de la pièce de rechange pour véhicules ».

 

 « Le ministère de l’Industrie et des mines a achevé la rédaction d’un nouveau cahier des charges relatif à la pièce de rechange pour véhicules »,  a indiqué Abdesselam Bouchouareb dimanche  en marge d’une séance plénière au Conseil de la nation, consacrée au projet de loi portant Système national de métrologie.

Selon lui, le travail au niveau du ministère a été achevé et la programmation dépendra de l’agenda du gouvernement, précisant que le projet de cahier des charges « devrait être programmé dans une dizaine de jours ».

Organiser l’importation de la pièce de rechange

 « L’objectif de ce cahier des charges est d’organiser l’importation de la pièce de rechange des véhicules pour permettre une transparence totale dans nos importations, qu’il s’agisse de transparence financière ou sécuritaire, et à l’effet de garantir la disponibilité d’une pièce de rechange de qualité et fiable pour assurer la protection des consommateurs et réduire des accidents de la route », a expliqué le ministre.

Parmi les conditions dévoilées par M. Bouchouareb, figure la proposition d’exiger un contrat direct entre l’importateur ou le concessionnaire et le constructeur original ou son fabricant homologué pour lui fournir des pièces.

«La relation sera directe avec le fabricant original ou alors avec celui qui dispose de l’homologation pour produire au profit du constructeur », a-t-il précisé.