Les imams ont eu aussi leur part des critiques. « Ils appellent les gens à voter, mais nous ne parlent jamais de la corruption et de Chakib Khelil », dit le podcaster algérien Youcef Zarouta.

 

 

Après DZjoker, entre autres « influenceurs » de l’opinion algérienne sur le Net, c’est au tour du podcaster algérien Youcef Zarouta de mener campagne pour le boycott des élections législatives. Hier en début de la soierie, il a mis en ligne sur Youtube une vidéo d’une mordante ironie sur le scrutin en cours.

D’une durée de 7,34 minutes, la vidéo a réalisé 509.000 vues et plus de 7000 commentaires en l’espace de 17 heures seulement.

Youcef Zarouta qualifie les députés ainsi que les candidats à cette élection d’« opportunistes » sans instruction. En outre, il accuse tous les candidats à cette élection d’user d’« hypocrisie » pour gagner les voix du peuple. « Aux Etats-Unis, les parlementaires et les candidats au parlement sont des docteurs et des savants, chez nous, ils n’ont d’autre chahada que leur chahadat el milad (acte de naissance) », ironise-t-il dans un jeu de mots sur la polysémie du mot « chahada » qui signifie en arabe aussi bien « diplôme » qu’« acte » établi par l’état civil ». Il ajoute : « Après les élections nous n’allons plus voir ces candidats ».

Les imams ont eu aussi leur part des critiques. « Ils appellent les gens à voter, mais nous ne parlent jamais de la corruption et de Chakib Khelil », dit-il avant de d’affirmer que les futurs députés vont approuver le projet de loi de finances pour l’année 2018 lequel comportera sans doute de nouvelles augmentations des prix.

La quasi-totalité des messages postés soutiennent le podcaster et le saluent pour ce travail.