Ali Zeidane

L’ancien Premier ministre libyen réfugié en Allemagne a accusé les Frères Musulmans et Al-Qaïda de déstabiliser la société libyenne. « Ces gens ne veulent pas que la Libye ait un gouvernement civil, qu’elle soit un Etat de droit », a-t-il déclaré au journal britannique The Times.

 

« La Libye pourrait être une base pour Al-Qaïda pour n’importe quelle opération en Italie, en Grande-Bretagne, en France, en Espagne, au Maroc, n’importe où. Les armes sont partout, les munitions sont partout » a déclaré l’ancien premier ministre libyen en fuite, Ali Zeidan, dans une interview au journal britannique The Times.

Ali Zeidan, qui s’est réfugié en Allemagne présente la Libye comme un nouvel Afghanistan sous la férule des talibans et demande à la Grande-Bretagne, la France et aux Etats-Unis « d’essayer de sauver le pays d’un effondrement ».

L’ancien Premier ministre libyen, qui évoque son retour en Libye «très bientôt », a accusé les Frères Musulmans et Al-Qaïda de déstabiliser la société libyenne. « Ces gens ne veulent pas que la Libye ait un gouvernement civil, qu’elle soit un Etat de droit, ils la veulent à l’image de ce qui s’est passé en Afghanistan ».

Pour rappel, Ali Zeidane, qui s’est révélé incapable de mettre au pas les milices, devenus les véritables pouvoirs sur le terrain, a été destitué par le Congrès général national (CGN, Parlement), sur fond de montée en cadence des actions des séparatistes de l’est dont les milices ont vendu cargaison de pétrole à un navire arraisonné par la suite par la marine US.