Hassan Khelifati, P-DG d’Alliance Assurances et président de l’UAR.

L’Assemblée générale (AG) de la compagnie privée Alliance Assurance a fixé le 25 juin dernier, la rentabilité de l’action de l’entreprise à 11,74% pour l’année 2019.

« L’Assemblée a décidé la distribution d’un dividende de 50 DZD par action. Ce qui vaut une rentabilité nette de 11,74% par action, selon le cours de la bourse d’Alger fixant la valeur de l’action d’Alliance Assurances à 426 DZD. Alliance Assurances avise les actionnaires que le dividende sera mis en paiement à partir du 15 juillet 2020 », indique un communiqué de la compagnie.

« Ces résultats positifs, réalisés dans un climat des plus difficiles, caractérisé par une concurrence déloyale, traduit l’efficacité de la stratégie adoptée par la compagnie, précise le document.»

le chiffre d’affaires de la compagnie a été estimé en 2019 à 5,2 milliards de dinars soit une hausse de 4% comparativement à l’année 2018. Quant au résultat net, il équivaut à 482 millions de dinars traduisant une hausse versus 2018 de 4,3%.

Pour l’exercice 2020, les managers de la compagnie ont exprimé des projections pessimistes. « Pour l’exercice 2020, le management est très pessimiste en raison d’une crise économique qui était déjà présente et qui s’est approfondie avec l’instauration de la collecte obligatoire de la taxe de pollution à la charge des assureurs. Ceci a lourdement impacté les chiffres d’affaires des compagnies d’assurances, l’absence de montage automobiles, la persistance des pratiques déloyales, le dumping ainsi que l’absence de réformes profondes et irréversibles », lit-on dans le communiqué.

Pour rappel l’Union algérienne des assurances et réassurances (UAR) a déjà proposé, en mai 2020, un plan de mesures à la tutelle pour faire face à la crise sanitaire, atténuer ses effets et sauvegarder les compagnies et l’économie nationale de manière générale.