Amara Benyounès désavoué par Abdelmalek Sellal

Le Mouvement populaire algérien (MPA), présidé par Amara Benyounes, fait la promotion de la conférence nationale, proposée par le Chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika et salue ses décisions prises hier lundi 11 mars 2019.

Le MPA qui faisait partie de ce qu’on appelle l’alliance présidentielle qui soutenait un 5e mandat de Bouteflika,  a rendu public aujourd’hui un communiqué dans lequel il explique qu’il « se tient engagé , avec l’ensemble des forces politiques , économiques et sociales ainsi que les compétences nationales, à participer activement à la réussite de la conférence nationale inclusive et indépendante et à contribuer à l’élaboration de la nouvelle constitution ainsi que toutes les réformes politiques , économiques et sociales nécessaires à l’émergence de la nouvelle République ». 

Dans le même communiqué le MPA dresse comme une feuille de route de la période de transition. « Ce processus sera couronné par l’organisation d’une élection présidentielle libre et transparente sous l’autorité exclusive de la nouvelle commission électorale nationale indépendante. Le MPA exprime le souhait que cette phase importante dans la mise en place du nouveau système, soit gérée par des compétences nationales reconnues », note le parti d’Amara Benyounes.  Il a également  salué  « les décisions prises par le Président de le République le lundi 11 mars et notamment celle relative au report de l’élection présidentielle du 18 avril prochain ».

Il signale que la décision prise hier «  intervient suite aux manifestations pacifiques importantes qui ont eu lieu sur tout le territoire national, qui se sont essentiellement opposées au 5eme mandat et qui revendiquent le changement du système politique ».  Enfin le MPA  a appelé « l’ensemble du peuple algérien à s’impliquer avec détermination dans la mise en œuvre de ce processus »