Au moins 120 personnes ont été tuées et plus de 200 blessées, dont 80 grièvement, dans des attaques terroristes perpétrées vendredi soir à Paris. Ce bilan provisoire est relayé ce matin par les médias français.

 

Des attaques terroristes ont été menées sur six points différents dans Paris vendredi soir. Elles ont ciblé la proximité du stade de France où se déroulait un match gala France-Allemagne et la salle de spectacle du Bataclan qui accueillait un concert du groupe Eagles death metal. Un premier bilan non officiel fait état d’au moins 120 morts. La plupart de ces victimes sont tombées au Bataclan où les assaillants ont usé des grenades, selon des témoins. Au Bataclan, où on dénombre des dizaines de victimes, « il y avait du sang partout, des cadavres partout », « on entendait hurler, tout le monde essayait de fuir, les gens se piétinaient… C’était l’enfer », ont relaté les premiers témoins à l’AFP.

On dénombre, selon les médias français, au moins 8 terroristes qui ont été tués, soit après l’intervention des forces de sécurité ou en actionnant une ceinture d’explosifs.  L’ampleur de ces attaques, sans précédent, a poussé le président de la république François Hollande à décréter l’état d’urgence et la fermeture des frontières.