La Tunisie qui est soumise au système des quotas en matière d’importations de véhicules, profite désormais, de sa qualité de pays voisin de l’Algérie, pour bénéficier d’avantages certains qui s’offrent à elle à l’occasion de l’ouverture toute récente de l’usine BAIC de voitures, dans la wilaya de Batna.

 

 

Rappelons que le ministre de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi, a inauguré samedi dernier, dans la commune d’Oued Chaaba, dans cette wilaya de l’est du pays, une usine d’assemblage de voitures de la marque BAIC avec un partenaire chinois. Le propriétaire de l’usine avait alors expliqué au ministre que le but tracé est d’exporter 50 % de la production affirmant que des contrats d’exportation ont été déjà signés vers nombre de pays et un premier lot sera dirigé vers la Tunisie.

Présente lors de l’inauguration de l’usine algérienne de BAIC, la représentante de la marque en Tunisie, Madame Karaoui Dina, a déclaré que les premières unités de l’usine BAIC de Batna « sont attendues pour le mois de janvier afin d’entamer une commercialisation qui s’annonce intéressante ”.

Le choix de l’approvisionnement à partir de l’usine de Batna obéit à plusieurs avantages dont la proximité mais surtout l’exonération de plusieurs taxes douanières. A-t-elle par ailleurs assuré en indiquant que la première exportation qui n’est que le prélude d’une commande globale de 2000 unités dans un marché tunisien qui est soumis au système de quotas.