Le Président du Conseil de l’ordre des médecins et membre du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus, Mohamed Bekkat Berkani, estime que sur le plan épidémiologique, l’Algérie n’est pas encore en mesure de procéder à l’ouverture de ses frontières, indiquent des sources médiatiques.

Sur ce point précis Bekkat Berkani annonce que le comité scientifique n’a pas encore été saisi. “Nous avons contenu l’épidémie avec les dispositions dont la fermeture des frontières mais on n’en a pas encore fini avec le virus.” A-t-il déclaré dimanche à nos confrères de l’info.

Alors qu’aucune date officielle n’a encore été évoquée par les autorités, le membre du conseil scientifique admet, néanmoins, que “le pays ne peut pas rester isolé indéfiniment”.

C’est pourquoi il préconise un protocole sanitaire des plus rigoureux : “On doit imposer un test PCR, garantir des fiches de traçabilité, réfléchir à la période de confinement. Bref, il faut que l’Algérie se prépare. Toutefois la décision de la réouverture des frontières revient au chef de l’Etat”, précise-t-il.