Bruxelles a été secouée mardi matin par plusieurs attaques meurtrières. Vers 07H00 GMT, deux explosions ont ciblé l’aéroport international de Bruxelles, faisant au moins 21 morts et 35 blessés, a indiqué le parquet fédéral à la chaîne publique RTBF. Puis peu après 08H00 GMT, une explosion a eu lieu dans une station de métro du quartier européen à Bruxelles.

 

Selon l’AFP, au moins une quinzaine de personnes étaient soignées à l’extérieur de la station de Maelbeek, à 300 mètres de la Commission européenne.

Le caractère terroriste de ces attaques n’a pas encore été déterminé, mais les autorités sécuritaire ont relevé l’alerte antiterroriste à son niveau maximal, une fermeture jusqu’à nouvel ordre de l’aéroport international de Bruxelles-Zaventem et une suspension du trafic du métro.

Ces explosions interviennent quatre jours après la capture spectaculaire de Salah Abdeslam, un Français d’origine marocaine, seul survivant du commando auteur des attentats jihadistes du 13 novembre à Paris (130 morts), à Molenbeek, une commune bruxelloise.

Des tirs auraient d’abord été entendus dans le hall des départs de l’aéroport international de Bruxelles, avant qu’une personne ne lance des cris en arabe et que deux explosions retentissent, ont indiqué plusieurs témoins sur place cités par l’agence de presse Belga.