Fidèle aux actions spectaculaires, l’ancien parti unique et actuel parti de la majorité parlementaire, FLN (Front de libération nationale) est en plein tourmente. 

Depuis le vote du nouveau secrétaire général du parti, Mouhamed Djemai, le 30 avril dernier, l’ancien secrétaire général du FLN et président de l’APN, Mouadh Bouchareb a été rejeté opar toutes les instances du parti.

Ce mercredi, c’est le groupe parlementaire du parti, conduit par son président Khaled Bouriah qui a fait une descente dans le bureau de Mouadh Bouchareb. Les membres du groupe parlementaire ont « forcé la porte de son bureau » pour lui demander « clairement de répondre favorablement à la demande du mouvement populaire, qui lui a intimé l’ordre de démissionner », de la présidence de l’APN, a indiqué Bouriah dans une déclaration au site d’information TSA. 

Selon Khaled Bouriah, le groupe parlementaire « était obligé d’intervenir parce qu’il (Bouchareb) n’était pas enclin à répondre favorablement à cette doléance ».