La controverse sur l’automobile a révélé l’indigence du projet industriel de Sellal, mis en musique par Bouchouareb.

L’invité de Radio M Post de ce mardi 19 mai n’est autre que Youcef Nebbache, Président de l’association des concessionnaires automobiles multimarques (ACAM).

Cet invité au long parcours dans le métier de l’automobile rappelle sa longue traversée de désert, au temps de l’ancien régime politique. « Bouchouareb, l’ex ministre de l’industrie et des mines, régnait en maître et a redistribué les cartes de la représentation automobile en Algérie, non sans laisser sur le carreau de nombreux professionnels qui ont été contraints à disparaître de l’univers des concessionnaires.»

Évoquant le très décrié ex-ministre algérien de l’Industrie et des Mines, Nebbache ajoute : « Bouchouareb était très puissant, il ne reconnaissait pas Sellal, l’ancien Premier ministre de Bouteflika. Nombreux ceux qui étaient aux petits soins de Bouchouarb qui s’est même vu gratifié de la fameuse villa de Hydra. » 

Nebbache s’interroge: « Pourquoi on ne lui a rien saisi ? »  Et de signaler enfin : «  Bouchouareb est en France après son escapade du Liban ! »