cpa
Dans l’affaire dite du détournement de 32 milliards de centimes de la banque CPA de Bouira, la justice a donnée un sérieux coup d’accélérateur en prononçant des jugements à l’encontre des accusés.

Tout a commencé lorsque des plaintes ont été portées par 69 clients de la banque du crédit populaire de Bouira, auprès de la division économique de la police judiciaire de la sûreté de wilaya de Bouira. Ces derniers avaient remarqués des anomalies dans la gestion de leurs comptes bancaires. De la sorte, les éléments de la division économique de la sûreté de wilaya se sont penchés sur l’affaire, en décidant d’ouvrir une enquête avec la coordination du parquet. Au fur et à mesure que l’enquête progressait, le pot aux roses fut découvert à la fin. C’est-à-dire, qu’il a été constaté par les enquêteurs de la brigade économique de la police, un détournement estimé à plus de 32 milliards de centimes (soit 32 milliards et 300 millions de centimes exactement), et un autre montant en devise évalué à 100.000 Euros, également disparu. À l’issue de l’enquête, 35 personnes ont été auditionnées dont des clients, entrepreneurs, commerçants, et personnels de la banque en question. Tout ce monde qui semble être lié à l’affaire, a été entendu par le juge d’instruction et dont les audiences avaient pris plus de 24 heures. Le juge a ordonné la mise sous mandat de dépôt à l’encontre de 3 fonctionnaires du CPA, c’est-à-dire le caissier, un autre cadre et un précédent directeur de ladite banque en question le (CPA) qui est domiciliée au centre-ville de Bouira. Les mis en cause sont poursuivis pour les délits d’association de malfaiteurs, de faux en écriture sur des chèques et des carnets d’épargne, usage illégal de fonds, détournement des deniers publics, vol et escroquerie. Par contre, 9 autres personnes faisant partie du personnel du CPA, ont été mises sous contrôle judiciaire. En attendant, l’enquête se poursuit et il se pourrait qu’elle apporte d’autres révélations. Car, l’on suppute auprès des avocats qui se sont constitués dans cette affaire, qu’il s’agirait de grosses sommes qui seraient détournés. Cependant, seuls les résultats définitifs de l’enquête qui apporteront plus de précisions sur cette affaire.