Les réserves de change s’érodent, la balance des paiements se dégrade, il faut mettre en œuvres les « réformes économiques nécessaires ». Tel est en substance le contenu économique du message présidentiel à l’occasion du 55ème anniversaire de l’indépendance de l’Algérie.

 

Dans son message traditionnel à l’occasion de la fête de l’indépendance, le président Abdelaziz Bouteflika souligne la gravité de la situation économique du pays marquée par un « sévère recul » des revenus extérieurs et une « dégradation de sa balance des paiements extérieurs ». 

 L’Algérie conserve néanmoins « encore intacte » sa souveraineté de « décision économique et sociale » grâce aux réserves de change accumulées mais qui, avertit-il, « s’érodent déjà.

 Bouteflika met en avant les « ressources » et les « atouts » de l’Algérie que sont l’agriculture, le tourisme, le « potentiel industriel » et les « ressources énergétiques fossiles et renouvelables ». « L’Algérie dispose aussi d’une jeunesse instruite et d’un marché national important » a-t-il ajouté.

 Pour faire face à cette situation de crise, le chef de l’Etat, appelle les Algériens « à mettre en œuvre souverainement, les réformes économiques nécessaires ».

 Le message du président Bouteflika cite à cet effet la « réhabilitation de la valeur du travail »,  » l’amélioration de l’environnement de l’activité économique » et « la concrétisation diligente de l’ensemble des réformes nécessaires. »