Brandt
Brandt Algérie signe un partenariat avec le leader français de la formation industrielle et technologique « AFORP » pour l’apprentissage de 265 ingénieurs et collaborateurs dans la fabrication d’outillage et de moules pour les besoins des différents usines électroménagers. Un partenariat signé mardi à l’hôtel Sétif dans la wilaya de Sétif par le directeur général du pôle industrie de Brandt Algérie, Tahar Benadji et le responsable du projet formation en outillage et moules chez le Groupe Brandt, Eugène Ledoux.

« Ce partenariat portera sur des formations en outillage et fabrication de moules et qui permettra ensuite d’installer une unité de fabrication pour l’ensemble de sa production, jusque-là absente pour toute l’industrie de l’électroménager en Algérie », a déclaré Tahar Benadji.

Le directeur général du pôle industrie de Brandt Algérie a indiqué que « ce partenariat s’enregistre dans le cadre de la volonté de Brandt d’avoir d’avantage autonomie interne. Ce qui permettra d’atteindre un taux d’intégration à 100% ». Mais aussi, cela « va apporter une grande valeur ajoutée et un avantage économique qui s’inscrit dans la stratégie qui a été tracée depuis le lancement du projet Brandt ».

Cela nous permettra aussi d’augmenter les compétences techniques des collaborateurs et leur savoir-faire, surtout pour l’investissement que nous sommes en train de faire au pôle de Guedjal à Sétif. Nous voulons aussi améliorer les compétences des service ressources humaines et marketing, parce que ce sont eux qui gèrent nos usines.

La sélection des collaborateurs bénéficiaires de cette session de formation commencera au mois de juillet 2018 et le début des ateliers de formation est prévu pour le mois de septembre, au préalable », explique Eugène Ledoux.

Ce travail de sélection des profils sera mené par étapes afin de former entre 65 à 82 opérateurs algériens. Il s’agit notamment de techniciens de méthode de fabrication, d’usineurs régleurs, d’outilleurs et d’ajusteurs. « La formation consiste aussi à former des formateurs dans une deuxième étape, qui prendra fin en mars 2019″. « Brandt Algérie sera ainsi en mesure de former à son tour » explique Eugène Ledoux.

Brandt toujours en évolution

Le directeur général de Brand Algérie a souligné que son groupe détient en 15% à 40% de parts de marché, selon les variations de produits , ajoutant que 100% des produits sont absorbé par la marché, soit national ou à l’exportation.

Sur ces même exportations, Benadji affirme que les ambitions de Brandt à l’international, sont en hausse de plus de 500% pour ce qui est de ses machines à laver. « Nous avons exporté en 2016 l’équivalent de 6 millions d’euros. En 2017, nous avons atteint 30 millions d’euros. Ce qui assure une entrée de devise importante pour le pays.