Le conseil d’administration du groupe automobile a annoncé qu’il allait proposer le départ de son PDG.

Le patron du Groupe automobile Renault-Nissan, Carlos Ghosn, est dans le collimateur du fisc nippon qui lui reproche de lui avoir dissimulé des revenus. L’information qui a circulé au Japon a été confirmée auprès de Nissan, apprend-on.

Un communiqué du groupe automobile japonais Nissan, relayé sur le web, précise que son PDG « a déclaré au fisc japonais des revenus inférieurs aux revenus réels ». Nissan ajoute que Carlos Ghosn « a utilisé de l’argent de la société à des fins personnelles ».

Le conseil d’administration du groupe automobile a annoncé qu’il allait proposer le départ de son PDG. Le parquet de Tokyo a demandé à Carlos Ghosn de « se rendre volontairement dans ses locaux pour des soupçons de violation de la loi. Il est soupçonné de ne pas avoir déclaré la totalité de ses revenus », selon le quotidien Asahi Shimbun.

La télévision nationale NHK précise pour sa part que le siège de Nissan, situé à Yokohama en banlieue de Tokyo, a été perquisitionné. L’information a immédiatement fait dévisser  le titre en bourse de Renault qui a perdu plus de 13% en une heure.