18 mai 2019 5:03

L’institution militaire et le « Hirak »

Au bout de treize Vendredis de marche massive et pacifique, le commandant de l’institution militaire, après être sorti victorieux (1) d’un coup de force fomenté par ce qui est convenu d’appeler aujourd’hui les forces « extraconstitutionnelles » (2), se retrouve face à face avec le « Hirak » décalé (3).