Le mouvement de progression des marchés se poursuit après les conclusions du Sommet européen de ce début de semaine avec la définition du budget des années à venir et la validation du plan de relance en raison de la pandémie du COVID-19, rapporte le cabinet spécialisé Agritel, via une note de synthèse.

Cette fermeté conduit toutefois les marchés à s’ajuster notamment sur l’activité d’import/export des produits agricoles européens. Les importateurs notamment en oléagineux et en maïs devraient en effet profiter de cette situation pour renforcer l’attrait des marchandises en ce début de campagne, amenant ainsi à des ajustements de prix sur les différents marchés européens. Ce facteur permet ainsi d’atténuer la fermeté actuelle observée en huile de palme qui se négocie en Malaisie sur des niveaux en progression et proche des plus hauts depuis 6 mois.

Selon Agritel, le marché du blé, en cette période de moisson, marque avant tout des évolutions d’ordre technique avec des rebonds visibles à l’approche de point de support et au contraire un repli à l’approche de point de résistance à l’image du mouvement opéré la semaine passée. Pour le moment, malgré une amplitude de variation quotidienne de marché assez importante en séance, les cours sur Euronext de l’échéance Septembre 2020 parvenaient à s’afficher au-dessus de 182 €/t, à 183.75 €/t à la clôture hier.

Marché américain

Les volumes des ventes rapportés quotidiennement confortent le retour à l’achat de la Chine en soja américain et cela tant sur la fin de campagne qu’en nouvelle récolte. Ainsi, l’USDA a publié hier des volumes de vente pour 860 300 t en nouvelle récolte et 66.000 t en ancienne campagne. Sur la quantité négociée, la destination est dès à présent définie pour près de 80 % vers la Chine. Malgré ces bons chiffres, les prix du soja évoluent peu s’affichant ainsi toujours sous 9.00 $/b à Chicago pour les échéances rapprochées. Les intervenants sont en effet très attentifs aux conditions météorologiques actuelles sur les cultures de printemps avec des pluies annoncées pour le week-end.

Les pluies annoncées mettent également un peu de pression sur le marché du maïs. En effet, en cette phase de floraison, l’état des cultures en maïs est toujours jugé très satisfaisant laissant ainsi les producteurs optimistes à ce jour sur le potentiel de production, prévoit Agritel.

Depuis le test de la zone de support de ce début de semaine, les cours du blé affichent un rebond technique à Chicago. Les récoltes progressent aux USA sans pour autant voir une pression récolte s’installer pour le moment avec des farmers peu actifs à la vente.

Marché mer noire

Le parlement ukrainien vient d’adopter le projet de loi sur la coopération agricole. L’ambition au travers de ce texte est de donner une impulsion au développement des coopératives. Aujourd’hui, la part des coopératives dans le volume total de la production agricole en Ukraine est inférieure à 1%.

Cette loi vise à simplifier la conduite des activités économiques des coopératives en laissant plus de liberté notamment dans la formation des prix d’achat et de vente des intrants ou des produits agricoles. Ce nouveau cadre juridique ouvre également la possibilité d’investissement de personnes juridiques dans les coopératives.

Avec Agritel